Escales des premières années

.

Notre parcours en bref

Ci-dessous, de petits résumés vous racontent en quelques mots nos traversées et escales des premières années de voyage, de 2005 à 2010.

 

COSTA BRAVA ET ILES BALEARES

pict0011.jpga21balares.jpg

Cinq mois dès l’été 2005 pour tester notre motivation de vraiment tout vouloir larguer en Suisse et de partir en mer pour une durée indéterminée. En quittant Gruissan, dans le pays Cathare, Cercamon nous mène vers les quatre îles des Baléares pour quelques mois, avant de revenir hiverner sur le continent espagnol côté Méditerranée.

.

ESPAGNE ET GIBRALTAR

4apariyangu.jpg

Le jour « J » du grand départ, Cercamon, sanglé dans le gros lift du chantier espagnol pas loin d’Alicante, se pose sur l’eau début 2006. Devant lui, 320 milles de Méditerranée à parcourir jusqu’à Gibraltar… en un mois et demi. Empêchements météorologiques, empêchements mécaniques, la route est bien longue jusque là, mettant durement à l’épreuve notre choix de cette vie-là, et exerçant notre sens de la patience, première vertu du marin. L’arrivée à Gibraltar, Méditerranée derrière nous, Atlantique devant notre étrave, représente toute une étape dans notre voyage…

.

ANDALOUSIE EN ESPAGNE ET ALGARVE AU PORTUGAL

marbella025.jpg n14.jpg

Après les innombrables arrêts forcés dans les ports de Méditerranée, enfin une côte sablonneuse sillonnée de rivières qui se prêtent au mouillage. Escales douces, sereines et dépaysantes, de Barbate à Huelva, du superbe rio Guadiana, fleuve frontière entre les deux pays de la péninsule ibérique, à l’Algarve et son paisible rythme de vie.

.

ESCALE A MADERE

58portugalportosanto.jpg 87.jpg

Notre première grande et véritable traversée, du Portugal sud à l’archipel de Madère, cinq jours sans voir la terre… on recommence quand ? A l’arrivée sur l’île de Porto Santo, première vraie escale lointaine, succède la verdoyante, luxuriante et somptueuse Madère.

.

LES CANARIES 

pict39741.jpg

Un dépaysement continu d’île en île, entre Graciosa aux airs africains, Lanzarote et Tenerife les volcaniques, et les autres. Iles certes très touristiques, mais qui n’en demeurent pas moins un excellent souvenir.

.

ILES DU CAP VERT, ILES MAGIQUES

pict65931.jpg pict47141.jpg

Pénible et rude traversée des Canaries au Cap Vert, baignée de déferlantes, de ciel et mer en colère. Est-ce ainsi que se méritent les îles du Cap Vert, face au Sénégal ? Première escale qui n’est plus européenne, mais pas africaine non plus, qui est musique, beauté des cœurs, étincelles de vies, paysages enivrants. « Petit pays, je t’aime beaucoup » chante Cesaria Evora. Et nous, tu nous as envoûté de ta magie.

.

LA TRANSATLANTIQUE

pict6953.jpg

La tellement rêvée et à la fois redoutée transatlantique. Seize jours entre ciel et mer, entre Afrique et Amérique, entre Cap Vert et Brésil. Calmes du pot au noir, mais aussi ses grains violents et imprévisibles, douce et nonchalante traversée qui nous catapulte à 7000 km de la France. Arrêt en chemin sur l’île de Fernando de Noronha, paradis de nature exubérante qui nous enchante les sens, avant de poursuivre sur le continent brésilien vers Fortaleza.

.

BRESIL

pict7786.jpg pict7524.jpg

De cet immense pays qui représente nos premiers pas en Amérique du sud, nous ne connaîtrons que trois escales sur la côte nord est. C’est bien peu en regard de toute la richesse que renferme ce gigantesque territoire vivant au rythme de tant de cultures différentes. Un échantillon de Brésil!

.

LA GUYANE, ENTRE MYTHE ET REALITE

imgp0304.jpg

S’immerger dans la sombre forêt amazonienne, frémir en découvrant la faune locale, s’émerveiller devant la beauté de cette force de la nature, découvrir le monde des chercheurs d’or, de celui très technique du site spatial à Kourou, assister même à l’incroyable spectacle du lancement d’Ariane 5, vibrer en s’imprégnant du passé du bagne, partager le quotidien des ethnies le long du fleuve frontière avec le Surinam, se détendre aux Iles du Salut. Voilà notre parcours de trois mois dans cet étrange département « pourtant » français. La Guyane, un pays entre des mythes effrayants et une réalité attachante au bout du compte. Un pays souvent dénigré et qui, en osant sonder cette terre mal-aimée, en appréciant ses différentes facettes, en y vivant des moments forts, nous aura charmé jusqu’au bout des doigts.

.

ANTILLES (Tobago et Trinidad, Grenadines, Martinique, Dominique, Guadeloupe)

imgp3535g.jpg igp0412b.jpg

Les Antilles, synonymes dans notre imaginaire de plages bordées de cocotier, se révèlent en premier comme lieu de travail idéal sur le bateau. Tobago nous offre pendant trois semaines un peu de ce rêve d’eaux turquoises, rapidement relayé par la vie de chantier sur l’île voisine, Trinidad. Pendant deux mois, nous manions outils et pinceaux pour rendre un voilier de 25 ans comme neuf. Parés à découvrir de nouveaux horizons, les Grenadines déversent dans nos yeux émerveillés la splendeur de ses lagons, saupoudrés d’une multitude d’îles et d’îlots. Puis dans une navigation exigeante toujours au près, nous abordons la Martinique aux paysages diversifiés, suivie de la verdoyante et dépaysante Dominique, et enfin la Guadeloupe et ses atouts de charme : les Saintes et Marie-Galante. Les Antilles sont aussi un endroit idéal pour y recevoir des visites depuis l’Europe.

.

VENEZUELA

58

Notre première approche du Venezuela se matérialise sous la forme de petites îles insignifiantes sur la carte marine : Los Testigos. Une escale marquante dans notre voyage. Loin de tout et hors du temps, les quelques familles de pêcheurs qui y vivent réchauffent nos cœurs de leur accueil, et réveillent nos âmes d’une joie festive au son de la guitare, à la lueur du feu de bois. Un peu plus loin, les îles désertes de la Blanquilla, la Tortuga, los Roques et las Aves nous apprennent la vie en autonomie dans un paradis fait de lagons, d’îles aux plages splendides, de fonds sous-marins riches et colorés. Enfin, au nord du Venezuela se dessine le Golfe de Cariaco, une réserve naturelle saturée d’oiseaux et de poissons, dont des centaines de dauphins. Le rivage alterne entre d’étonnants paysages désertiques et des villages aux ambiances authentiques. Le Venezuela, une autre escale coup de cœur.

.

LES ILES ABC : BONAIRE, CURAÇAO, ARUBA

17abc31

Une escale coincée entre Venezuela et Colombie : l’ambiance américo-latine cède la place à un climat cosmopolite, notamment européen et caraïbe. Nonchalance tropicale et rigueur néerlandaise, paradis fiscaux et éden touristique. Bonaire et Curaçao s’enorgueillissent de capitales aux couleurs pimpantes, celle d’Aruba croule sous des flots de touristes. Et pourtant, les trois îles néerlandaises conservent chacune une âme qui leur est propre.

.

LA COLOMBIE

colombie001.jpg

Comme tous ces grands pays d’Amérique du sud, nous ne faisons qu’effleurer la Colombie en deux mois d’escale, passés sur la côte Nord. D’abord il faut arriver dans le pays : la route depuis les îles ABC est semé d’embûches pour la navigation, suscitant quelques frayeurs à bord. L’entrée à Carthagène des Indes est un véritable coup de foudre, une cité coloniale somptueusement belle, riche en culture, art et histoire. Face à la ville, changement de décor opportun dans les paisibles archipels de Rosario et San Bernardo.

.

LES SAN BLAS

sanblasftecarti3392.jpg

Plus de 360 splendides îles coralliennes, un ruban chlorophylle de jungle continentale, et les flots turquoise de la mer Caraïbe. Voilà le pays des Indiens Kunas, si proches du Panamá, et pourtant plongés hors du temps et hors du monde. Pendant trois mois, nous vivons la plus authentique de nos escales à ce jour, la plus intense, et la plus belle. Nous partageons un zeste du quotidien des Kunas, ancrés à la Terre Mère qui offre tout. Nous découvrons les us et coutumes de ce petit peuple accueillant, leurs captivantes cérémonies rituelles, et leur solidarité qui en font les seuls amérindiens réellement indépendants. Même si le dollar bouleverse aujourd’hui cette société primitive, nous conservons cette image des Kunas : simple, vraie, curieuse, attachante. Elle nous a transformés.

.

LE PANAMA côté Caraïbe

http://cercamon.e.c.f.unblog.fr/files/2010/06/panam017.jpg

Panamá, isthme juché entre Caraïbe et Pacifique, entre Amérique du Sud et Centrale. Nous y entrons comme dans un couloir, un simple lieu de passage. Nous n’attendons qu’une place en marina pour Cercamon, afin de partir en trekking Andain ; finalement il nous faudra attendre plus longtemps qu’escompté. Le temps de nous laisser surprendre par ce pays de contrastes. A deux pas de Colón, centre névralgique du commerce international, ville pétillante avec sa fougueuse population latino-africaine, des hectares de jungle luxuriante recouvrent le littoral caraïbe, entaillée de villages de pêcheurs, des vestiges des Conquistadors, ou encore du paisible Rio Chagres, réserve naturelle abritant une incroyable faune et flore.

.

ANDES CENTRALES: Equateur, Pérou, Bolivie

Escales des premières années  IMG_3019-1

Périple sac au dos: ce texte raconte notre découverte de la haute montagne, nos trekkings avec des débuts difficiles, puis la fierté de parvenir jusqu’à plus de 5’000m. L’émerveillement est complet devant tant de glaciers, de lacs turquoise, de faune andine. Pour contrer le mal de l’altitude, nous consommons des feuilles de coca ; nous décèlerons tardivement une étonnante réaction physiologique et psychique. Au pied des sommets enneigés, nous parcourons des villes recélant souvent d’admirables édifices coloniaux, à travers Equateur, Pérou et Bolivie. Nous entrons dans ce dernier pays par le mythique lac Titicaca, et à Potosi nous endossons la peau de mineurs, une expérience bouleversante. A travers toutes les Andes, des bus nous transportent pendant de longues heures sur des pistes plus ou moins défoncées, des parcours régulièrement bourrés d’aventures. Nous découvrons les Indiens Quechua, leur culture, leur mode de vie. Enfin, nous traversons en 4×4 l’un des plus hallucinants paysages que nous ayons jamais admiré : les déserts du Sur Lípez et le Salar de Uyuni au sud de la Bolivie. Ce récit, c’est la vie de backpacker, ses découvertes, ses mésaventures, sa santé vacillante et ses rencontres. Les Andes… qu’est-ce que c’était beau… et qu’est-ce que c’était froid !

.

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Retour à la page d’accueil



Laisser un commentaire

En direct de Montréal |
Passions |
julien en australie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Une nouvelle aventure à Sha...
| Location d'un Mobil home à ...
| De nouvelle caledonie